TOUT CE QUE VOUS VOULIEZ SAVOIR SUR L’ENERGIE PHOTOVOLTAÏQUE


Les plus grandes installations du monde!


2008 et suivantes
2007

  • · Sources ADIT:
  •     · · (octobre) ItalieEnergie solaire en Sicile; super centrale solaire à Noto:

  La plus grande centrale solaire photovoltaïque d’Europe devrait voir le jour courant 2009 en Sicile. Un protocole d’entente a été signé entre la IESS (Impianti Energia Solare Sicilia) et le maire de la commune de Noto (Syracuse) Corrado Valvo, pour construire une installation solaire d’une puissance de 40 mégawatts (MW). Un investissement de 200 millions € est prévu à cet effet.

     Des technologies de concentration solaire ou bien des dispositifs mobiles qui suivent le cours du soleil pourraient être utilisés, de façon à obtenir une production maximale d’électricité avec un minimum d’encombrement. Les experts du secteur estiment qu’une centrale développant 40 MW pourrait occuper une superficie de 80 hectares si du “silicium polycristallin” ou une technologie de concentration est employée. 

Elle pourrait en revanche se déployer sur 160 hectares dans le cas du recours au “film mince”. Le terrain devrait être au sud de Noto, en direction de Pachino, une des zones les plus ensoleillées d’Italie.

     L’accord entre la IESS et le maire de Noto prévoit la dotation de la commune d’une installation de 60 kW ainsi que des royalties accordées à la mairie. Une bourse d’étude sur le sujet a par ailleurs été mise à disposition à l’Université de Catania par la IESS.

Source: Il Sole, 02/10/2007


  •     · · (octobre) Allemagne, World’s largest PV roof-top power plant of thin film modules implented according to schedule (http://www.inar.de):

The world largest thin-film rooftop photovoltaic power plant has been grid-connected yesterday after only four month of construction. The official handover from the RPSE subsidiary COLEXON to the investor, the British Consensus Business Group, is to take place at the beginning of September

.    The contract has a volume of about 9.5 Mio Euro and is an important milestone for the RPSE AG.

     Over 37,000 First Solar thin-film modules have been installed on the 90,000 sqm large rooftop of a logistic centre in Ramstein, Germany. Moreover, 115 tons of cable and 24,000 m aluminium tanks with 1100 t of ballast chipping were used. 

Three inverters convert the continuous current into alternating current. Under the supervision of COLEXON up to 40 mechanics and electricians were working at the construction site.

     Thorsten Preugschas, board member of RPSE AG, is proud of the success:” With this landmark project we were able to confirm our strong position as a project developer, demonstrating high product and service quality, a quick implementation and excellent price-performance ratio for our costumers.” The solar power plant will produce about 2,4 million kWh per year. Based on a feed- in-tariff of 46,3 cent/kWh the installation will earn over 1.1 Mio Euro per year. This also accounts for saving of 2 tonnes of CO2 emissions per year.


  •     · · (octobre) Canada, une ferme solaire géante dans l’immensité canadienne (http://www.liberation.fr):

La «vallée chimique» de l’Ontario convertie en championne de l’énergie renouvelable

     Imaginez des champs, non pas de maïs ou de blé mais de panneaux solaires, s’étalant à perte de vue. Une vision quasi-futuriste que découvriront bientôt les 90 000 habitants de Sarnia, ville posée sur la rive Nord du Lac Huron, dans le sud-ouest ontarien. Cette région, connue sous le nom de «vallée chimique», accueille la plus vaste concentration d’installations chimiques et manufacturières du Canada et elle est considérée comme l’une des plus polluées du pays.

Mais grâce aux volontés combinées d’un gouvernement provincial désireux d’entreprendre un virage vert, d’une administration locale impatiente de casser son image de zone surpolluée et d’une entreprise californienne spécialisée dans le solaire, le réseau électrique de la province comptera, en 2008, 14 nouveaux projets d’énergie renouvelable, parmi lesquels la plus grande ferme solaire d’Amérique du Nord, à Sarnia.

     L’Allemagne, qui a jusqu’ici le plus grand parc d’énergie solaire au monde avec sa station d’Erlasee (Bavière), qui produit 12 mégawatts (MW), risque donc être détrônée par l’Ontario. D’ici à 2010, plus d’un million de panneaux photovoltaïques seront posés à quelques mètres au-dessus du sol sur une surface de 320 hectares, l’équivalent de 492 terrains de foot. Ils produiront 40 kW et alimenteront en électricité 6.000 foyers. Un projet évalué à près de 300 millions de dollars canadiens (200 millions €). «Cette ferme solaire fait partie d’un projet plus vaste, le Programme d’offre standard, destiné à promouvoir sur vingt ans l’exploitation de petites sociétés de production d’électricité renouvelable en Ontario, précise Sylvia Kovesfalvi, porte-parole du Ministère de l’énergie. 

Nous nous sommes fixé un objectif de puissance de 15.700 kW d’ici à 2025, lesquels pourront alimenter près de 5,5 millions de foyers.» Le programme d’offre standard en matière d’énergie renouvelable est à ce titre le plus important du genre en Amérique du Nord.

Incitations
     Benoît Marsan, chercheur au département de Chimie de l’université du Québec à Montréal, considère que les incitations du gouvernement ontarien pour le développement de l’énergie solaire devraient facilement convaincre des petites entreprises ou des particuliers de se lancer sur ce marché. Les Autorités ontariennes de l’électricité ont en effet accepté d’acheter et de remettre dans le réseau électrique public tous les kilowatts «verts» qui seront produits sur le territoire de la province. «Chaque producteur d’énergie solaire peut désormais la revendre moyennant 42 cents le kWh, c’est quatre fois plus que pour l’énergie éolienne, précise le chercheur.

La production d’énergie solaire coûte très cher et constitue un frein à son développement. En acceptant d’en indemniser de façon conséquente les producteurs, l’Ontario crée un stimulant et se place à l’avant-garde; même si le Québec dont la plus grande partie de l’électricité provient de l’hydroélectricité, demeure le chef de file des énergies renouvelables.»

Peter Carrie, d’OptiSolar Farms Canada Inc., subdivision de la société californienne OptiSolar, reconnaît d’ailleurs que ce sont ces 42 cents offerts qui ont incité son entreprise à s’installer à Sarnia. «Personne d’autre n’offre un tel rendement en Amérique du Nord. Seuls les Européens semblent partager cette approche, lance-t-il. Ce qui explique d’ailleurs que l’Allemagne, leader dans ce domaine, ait installé sept fois plus de panneaux solaires que les Etats-Unis en 2006

Précurseur
     Pour Dave Martin, responsable du secteur énergie chez Greenpeace Canada, si l’énergie solaire est tellement populaire en Allemagne, c’est parce que chaque kilowatt produit rapporte 80 cents, deux fois plus que ce que propose le gouvernement ontarien. «Tout réside dans cette question pécuniaire , constate-t-il. Si l’indemnisation de chaque kilowatt heure solaire […] n’est pas augmentée, alors nous courrons à l’échec.» Il en veut pour preuve que, depuis l’annonce de la mise en place du programme, seuls 36 contrats ont été signés. Produire un kilowatt solaire coûte une dizaine de dollars, contre 1,5 dollar lorsqu’il s’agit d’énergie non renouvelable, comme le pétrole.

«Pour être viable économiquement, les fermes solaires doivent produire à moindre coût. La cible c’est un dollar du watt, précise Benoît Marsan. C’est à ce niveau que ce situe aujourd’hui le plus grand défi. Nous devons donc nous atteler à développer de nouveaux matériaux et de nouvelles technologies moins onéreux

     Dans ces conditions, l’Ontario pourrait devenir un précurseur. Outre la société américaine Optisolar, deux autres entreprises, Skypower et SunEdison, ont déjà décidé de s’installer dans la province pour y produire de l’énergie solaire. «Au total, près de 200 kW d’énergie renouvelable – solaire, éolienne et hydroélectrique – seront installés au cours des prochaines années, souligne Dave Martin. C’est un bon début mais cela demeure encore trop peu. Les centrales nucléaires ontariennes ne pourront pas être fermées avant plusieurs années. Leur entretien et la construction de nouvelles centrales vont coûter plus de 40 milliards de dollars canadiens. Une fortune. Il est donc impératif de tout faire pour favoriser la multiplication des petits producteurs d’énergie renouvelable

Vue
     À ceux qui s’inquiètent de voir pousser d’immenses champs aux reflets argentés pas toujours saillants, Peter Carrie rétorque que l’immensité canadienne devrait permettre l’implantation de milliers d’hectares de panneaux solaires sans obstruer la vue. «À Sarnia, les installations se trouveront à la frontière entre les zones industrielles et les zones périphériques et nous avons prévus de hisser des barrières naturelles d’arbres pour que les quelques maisons qui bordent ces terrains ne soient pas gênées», rassure-t-il.

     Reste que cette seule opération ne permettra pas au Canada de se hisser en tête du classement des pays les plus verts. À l’heure actuelle, seul 0,1% de l’électricité canadienne provient du soleil, contre 38% issu du charbon, 17% du nucléaire, 15% du gaz naturel et 9% du pétrole.


  •   · · La plus grande centrale solaire de France prévue à Narbonne:

LE MONDE | 14 septembre
CARCASSONNE CORRESPONDANT
     C’est un no man’s land de 23 hectares, situé aux portes de Narbonne (Aude). “Un secteur où toute construction était gelée“, explique le maire (divers droite) de la ville, Michel Moynier. Et pour cause: le lieu-dit Malvési est soumis à la directive Seveso 2 sur les établissements à risques, en raison de la proximité d’une unité d’enrichissement d’uranium d’Areva.

     L’agglomération de la Narbonnaise a décidé d’y installer “la plus importante centrale de production d’électricité solaire photovoltaïque de France, et la troisième d’Europe“, indique Michel Moynier. Elle devrait produire huit fois plus d’électricité que la centrale de Saint-Denis de la Réunion, actuellement la plus puissante de France, inaugurée en 2006.

     Le 5 septembre, le maire de Narbonne, également président de la communauté d’agglomération, a signé avec le président d’EDF Energies nouvelles France, Pâris Mouratoglou, une promesse de bail emphytéotique de vingt ans sur ce terrain. Michel Moynier avance des chiffres impressionnants: “80.000 m2 de panneaux solaires, et une production d’environ 10 mégawatts, soit l’équivalent de la consommation des bâtiments publics de la ville.”

     “On ne peut pas encore donner les caractéristiques techniques de cette ferme photovoltaïque ni son délai de réalisation“, dit-on prudemment du côté d’EDF Energies nouvelles France, où l’on souligne que le photovoltaïque en production de masse est “un marché très nouveau“, boosté par la revalorisation du prix de rachat par EDF. Le prix du kilowattheure solaire est passé, en 2006, de 15 à 30 centimes €.

     “Notre démarche vient de loin“, assure le maire de Narbonne, qui rappelle que sa commune a lancé, dès 2003, “une vaste réflexion sur les quatre thèmes du développement durable: l’eau et l’assainissement, les déchets, les transports et les énergies renouvelables“.

Des expériences sur les économies d’énergie dans les bâtiments publics et les logements sociaux ont été lancées en partenariat avec des grandes entreprises comme EDF, Veolia, Suez ou Areva: chauffage solaire des piscines, refroidissement de la patinoire, chauffage au bois des HLM du quartier le plus défavorisé de Narbonne. “Nous avons aidé les particuliers en rajoutant une aide municipale pour les économies d’énergie à celles de la Région et de l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie“, rappelle Michel Moynier.

Quatre fois plus cher
     Depuis quelques mois, le rythme s’est accéléré: lundi 10 septembre, Narbonne a inauguré une crèche à très faibles besoins énergétiques, fonctionnant avec des sondes géothermiques et des panneaux solaires. Le même principe devrait être appliqué à un “quartier renouvelable” actuellement en projet : 650 logements sur 13 hectares, avec chauffage par gazéification des ordures ménagères, système pneumatique d’évacuation des déchets et panneaux solaires..

     “Il y a des éléments extrêmement positifs dans toutes ces initiatives, mais il y a aussi des choses avec lesquelles nous ne sommes pas forcément d’accord, déclare Maryse Arditi, conseillère régionale et porte-parole des Verts de l’Aude. Le photovoltaïque coûte ainsi quatre fois plus cher que l’éolien, sur lequel pleuvent actuellement beaucoup de critiques.” L’élue pointe également la question de l’épuisement des ressources naturelles en silicium, le matériau qui sert à la fabrication des panneaux solaires.

     Le futur quartier durable de Narbonne “n’en est encore qu’au stade d’un panneau de chantier“, assure-t-elle, ajoutant : “Faire une vitrine, c’est facile. Il est bien plus compliqué de gérer un problème écologique dans sa totalité, à l’échelle d’une ville.”

Laurent Rouquette


  • · Source enviro2b.com, Corée, “La plus grande centrale solaire du monde en Corée:

    (mai) La plus grande centrale solaire du monde sera le fruit d’une alliance entre des sociétés sud-coréenne et allemande.

    Dongyang Engineering and Construction Corp et l’allemand SunTechnics devraient donc construire à 400km au sud-ouest de Séoul, la capitale sud-coréenne, une centrale d’une capacité de 20 mégawatts, d’ici novembre 2008.

  • · Sources ADIT:
  •     · · (mars et avril), PortugalGE investit et fournit une des plus grandes centrales d’énergie solaire du monde, exploitant le soleil du Portugal et la technologie de PowerLight:

(mars) Parsemés parmi les oliviers sur le flanc d’une colline, 52.000 modules photovoltaïques miroitants d’une des plus grandes installations déénergie solaire du monde ont commencé à générer assez d’électricité pour 8.000 habitations, ont annoncé aujourd’hui GE, PowerLight Corp. et Catavento SA.

    Après huit mois de constructions et d’essais, GE Energy Financial Services, une division de General Electric (NYSE: GE), PowerLight, une filiale de SunPower Corporation (NASDAQ: SPWR) et Catavento ont inauguré aujourd’hui, sans le moindre retard, la centrale électrosolaire de 11 mégawatts de Serpa.

     La centrale – un modèle de génération d’énergie propre intégrée dans l’agriculture – est située dans une des régions les plus ensoleillées d’Europe, dans la ville de Serpa de la région agricole Alentejo du Portugal, à 200 kilomètres (124 miles) au sud-est de Lisbonne.

pvserpaPortugal

(avril) A noter que dans quelques mois, ce record devrait encore être battu: une autre méga centrale solaire, un projet de l’espagnol BP Solar et la société portugaise Amper central Solar, est prévue à Moura, un district voisin de Serpa.

     Ce parc, qui accueillera 350.000 modules solaires sur 114 hectares avec une capacité de production de 62 MW, de quoi couvrir les besoins de près de 21.000 foyers, a déjà été qualifié par le gouvernement de projet d’utilité publique.

     “Cette compétition est saine“, déclare Kevin Walsh, directeur de GE Energy.

     D’autres districts de l’Alentejo, comme Mertola et Almodovar, travaillent sur des projets similaires.

     En matière d’énergie solaire, le gouvernement portugais, qui soutient ces projets par le biais de subventions directes et indirectes, s’est fixé comme objectif d’avoir une capacité installée de 150 MW en 2010, contre à peine 13,3 MW en 2007.

     Mais, l’énergie solaire, qui arrive loin derrière d’autres sources d’énergies renouvelables exploitées actuellement au Portugal, comme l’hydraulique (4.800 MW), les éoliennes (1.693 MW) ou la biomasse (381 MW), n’est qu’un exemple parmi de nombreuses initiatives destinées à réduire la dépendance du pays vis-à-vis du pétrole et les émissions de gaz à effet de serre.

 Le gouvernement portugais souhaite même donner l’exemple en se plaçant parmi les bons élèves de l’Union européenne. Le Portugal veut avoir en 2020, 45% de son énergie produite à partir d’énergies renouvelables, contre un objectif de 20% pour l’Union européenne.

     “Nous sommes l’un des trois pays de l’Union européenne à avoir les objectifs les plus ambitieux” en matière d’énergies renouvelables, a assuré Manuel Pinho, ministre de l’Economie.

     Et le ministre de rappeler dans des déclarations à l’AFP qu’Energias de Portugal (EDP) était devenu mardi le troisième groupe mondial en matière de production d’énergies renouvelables après l’acquisition aux Etats-Unis de la société de production d’énergie d’origine éolienne, Horizon Wind Energy LLC.

Portugal opens major solar plant

http://news.bbc.co.uk/2/hi/europe/6505221.stm
     Portugal has inaugurated what it says is the world’s most powerful solar power plant.

     The array of electricity-generating solar panels covers about 60 hectares (150 acres) in one of Europe’s sunniest areas in southern Portugal.

     Officials say the plant should produce enough energy to supply 8,000 homes.

     The plant is part of Portugal’s efforts to cut its reliance on imported fuel and reduce emissions of greenhouse gases that add to global warming.

     The plant is also meant to bring development and jobs to the Alentejo region 200km (125 miles) southeast of Lisbon, a poor area traditionally dominated by cork and olive production.

Renewable energy drive
     The 11-megawatt plant has 52,000 photovoltaic modules, which will produce 20 gigawatt hours of power each year.

     Burning fossil fuels to generate the same amount of energy would result in 30,000 tons of greenhouse gases being emitted over the course of a year.

     “This project is successful because Portugal’s sunshine is plentiful, the solar power technology is proven [and] government policies are supportive,” said Kevin Walsh of Renewable Energy GE, which built the project.

     The facility was designed by PowerLight which will also operates and maintains it.

     Portugal is developing wind, solar and wave power projects as part of a plan to invest $10bn (£5bn) in renewable energy over the next five years.
     Prime Minister Jose Socrates has said he wants 45% of Portugal’s power consumption to come from renewable energy by 2010


  •     ··EspagneAcciona inaugure en Navarre l’installation photovoltaïque la plus puissante au monde:

La centrale solaire Monte alto, situee à Milagro(Navarre) est la plus puissante dans le monde avec près de 14 millions de kilowatts par an. C’est aussi la première en terme de propriété partagée avec 9.55 MWp distribués entre 753 propriétaires ayant investi 65 millions € au total.

    Ce concept créé et breveté par Acciona permet le regroupement de petites installations photovoltaïques individuelles qui partagent ensuite les infrastructures et les services avec pour objectif d’optimiser la gestion et le rendement énergétique.

    Cette centrale solaire a une superficie de 51 hectares. On dénombre 889 structures solaires, dont 864 sont asservies automatiquement, le reste étant fixe et adapté à la topologie du terrain.

  Les premières sont montées sur des structures Buskil, développées par Acciona Solar: 308 sont des modèles de 11 kW de puissance unitaire et 100 m2 de surface et les 556 restantes sont des modèles de 5 kW et 50 m2.

    Les 14 millions de kWh produits à l’année representent la consommation électrique de près de 5.000 foyers et évitent l’émission de 134.545 tonnes de CO2 (en comparaison d’une centrale à charbon).

Pour en savoir plus, contacts:
http://www.acciona-energia.com
Source: Energias Renovables, 29/03/2007


  •     ·· (mars et avril), AllemagnePhase One of 40 MW German Solar Park Begun (http://www.renewableenergyaccess.com):

$171 M solar power generating plant is expected to be 20% to 40% cheaper per kilowatt to install than the current market price.

    Construction on a 40 megawatt (MW) solar generation power plant is under way at a former military base in the Saxon region of Germany. The total surface area of the planned photovoltaic (PV) installation is comparable to about 200 soccer fields, said Matthias Willenbacher, cofounder and CEO of the juwi group.


    “Construction of the world’s biggest plant of this kind is a real challenge for a medium-sized enterprise like the juwi group. In Brandis we’re building on an area of more than a million square meters. By contrast, most house roofs, for example, comprise only 40 to 50 square meters.”

— Matthias Willenbacher, juwi group, CEO
    The “Waldpolenz” solar park — which is being developed by the juwi group in the township of Brandis — will be comprised of approximately 550,000 First Solar thin-film modules. The direct current produced in the solar modules will be converted into alternating current and fed completely into the power grid.

    Once completed in 2009, the project will be one of the largest photovoltaic projects ever constructed. Currently the biggest PV plant in the world has an output capacity of around 12 megawatts.

    “Large-scale projects such as these make a huge contribution to making solar electricity more competitive,” said Willenbacher. “No other solar power plant in the world is as big and as cost-effective as the juwi project in Brandis.

    With a specific price of approximately Euro 3,250 per kilowatt [U.S. $4,226], the power plant is expected to be around 20%-40% cheaper than the going German market price. In addition, after just a year in operation, the “Waldpolenz” will have produced the energy needed to build it.

    However, the logistical tasks of managing a Euro 130 million project [U.S. $171 million] — from preparing the land, through buying the components to connecting to the grid — can’t be compared with fitting a solar array on a family home.

    “Construction of the world’s biggest plant of this kind is a real challenge for a medium-sized enterprise like the juwi group,” noted Willenbacher. “In Brandis we’re building on an area of more than a million square meters. By contrast, most house roofs, for example, comprise only 40 to 50 square meters.

    Construction has already begun at the site on a fence to protect the area, which measures approximately one kilometre wide by two kilometres long. The next step in development will be driving in the piles of the mounting frames in March, mounting the frames to hold the solar modules in early April, and finally laying the modules into the frame around the middle of April.

According to the company, the first part of the power plant will be ready to feed in electricity by the end of June. After operations begin, several juwi staff will be responsible for the management, servicing and maintenance of the installation.

    The juwi solar GmbH (the company’s solar division) will set up a base on the grounds in Brandis and is expected to steadily add personnel over the next few years.

    Simultaneous to the development and licensing phases of the project, the juwi group along with the Sachsen LB Group — a closed-end fund marketing and administration company within the Sachsen LB Group — has assembled a professional equity capital and external financing scheme. The SachsenFonds GmbH will offer equity to interested investors in the form of closed end funds later this year.
https://www.juwi.de/international/b3.htm
 http://www.firstsolar.com/


Première pierre en Allemagne pour la plus grande centrale solaire au monde
[Des ouvriers installent les structures pour panneaux solaires le 23 avril 2007 à Brandis, en Allemagne, lors du lancement de la construction de la centrale électrique solaire. – © 2007 AFP – Sebastian Willnow]

     La construction de la plus grande centrale électrique solaire au monde, qui couvrira une surface équivalente à 200 terrains de football et aura une puissance de 40MW, a commencé lundi à Brandis (est), ont annoncé les autorités de l’Etat régional de Saxe.

     Le parc de panneaux solaires, construit par le groupe allemand Juwi, représente un investissement de quelque 130 millions €. La construction, sur un aéroport militaire désaffecté, doit être achevée d’ici à la fin 2009.

     Cette centrale solaire doit permettre d’éviter l’émission d’environ 25.000 tonnes de CO2 chaque année, selon la société Juwi.

     Le ministre de l’Economie du Land de Saxe, Thomas Jurk, a par ailleurs mis en avant l’importance de l’énergie solaire en termes d’emploi: ce secteur emploie déjà 1.500 personnes en Saxe.


  •   · · (janvier), Portugal (suite 2006), Création de nouvelles usines de panneaux solaires pour la construction de la plus importante centrale solaire au monde:
centralePVPortugal
centralePVPortugal

Le Portugal crée des usines de fabrication de panneaux solaires dans le cadre du projet de construction de la plus importante centrale solaire au monde. A la fin de l’année 2006, une usine a été lancée à Moura et deux contrats ont été signés pour la construction d’usines à Aveiro.

    A Moura, le 30 novembre 2006, le premier ministre M. Jose Socrates et le ministre de l’économie Manuel Pinho ont officiellement lancé la construction de l’usine de fabrication de panneaux solaires qui produira bientôt les éléments de la plus importante centrale solaire au monde, située au Portugal. L’usine de Moura représente un investissement de 7,6 millions € et produira dès décembre 2007, 24 MW de panneaux solaires par an. Elle occupera un espace de 23.500 m2 et génèrera entre 90 et 115 postes de travail.

    La création de l’usine s’inscrit dans un projet global qui prévoit la construction d’une centrale photovoltaïque à Moura, en 2 phases. La 1ère phase de la construction se déroulera entre janvier 2007 et décembre 2008 et prévoit l’installation d’une puissance de 42 MW répartie sur deux zones: 32 MW sur une zone équipée de 188.420 panneaux solaires fixes s’étendant sur 114 hectares et 10 MW équipée de 52.000 panneaux solaires capables de suivre le mouvement du soleil… La 2ème phase qui se déroulera entre début 2009 et 2010 prévoit l’installation de 20 MW de puissance supplémentaire. La centrale solaire de 62 MW produira, au total, 91 millions kW par an soit l’équivalent de la consommation d’une ville de 30.000 habitants au Portugal.

    Par ailleurs, le 13 novembre 2006, le ministre de l’économie M. Manuel Pinho a signé 2 contrats avec les entreprises Earth Life et Vulcano pour la construction d’usines de fabrication de panneaux solaires. L’investissement total est de 18 millions € pour une production de 226 panneaux solaires par an.

 L’unité de Earth Life produira des panneaux solaires basés sur une technologie de films fins, technologie développée par Ferreira da Cunha, un des associés de Earth Life à l’Institut Fédéral Suisse de Technologie à Zurich (ETH). Ce contrat prévoit également une collaboration avec l’Université d’Aveiro et l’Institut d’Ingénierie des systèmes et d’informatique de Porto.

    A cette occasion, un protocole de collaboration entre l’Université d’Aveiro et l’Entreprise Martifer Innovation a été signé pour la création d’un nouveau centre de Recherche et Développement en énergie renouvelable sur le campus universitaire d’Aveiro.

Pour en savoir plus, contacts:

– Vulcano – Av. Infante D. Henrique – Lotes 2E e 3E 1800-220 Lisboa – Fax : (+351) 218 500 301 – email : Projectos.aconselhamento@pt.bosch.com –

http://www.vulcano.pt
– AdI, Agence de l’Innovation

– http://www.adi.pt/
– Prof. Dr. Jaime Andrez, President de l’IAPMEI – email : jaime.andrez@iapmei.icep.pt. – http://www.info.iapmei.pt

Sources:
– “Aveiro recebe 100 milhoes de euros para energia solar” – Diario de Noticias (eco) – 13/10/06 – page 10
– “Energia solar capta novos investimentos em Aveiro” – Publico – 13/10/06 – page 45

– “Primeiro-Ministro preside a colocacao da primeira pedra da fabrica de paineis solares em Moura” – 31/10/06 – http://www.cienciapt.net


2006

C’est Serpa, à environ 200 km au sud-est de Lisbonne dans l’une des régions les plus ensoleillées d’Europe, que vient de démarrer le chantier de la “plus grande centrale photovoltaïque au monde“.

    Le projet, d’un investissement global de 60 millions €, est financé par GE Energy, filiale de General Electric, mais a été conçu par les sociétés Catavento et PowerLight, un fournisseur de systèmes d’énergie solaire, qui en assurera ensuite l’exploitation.

    Avec 52.000 panneaux solaires sur 32 hectares et une capacité de production de 11 mégawatts, soit l’équivalent de la consommation d’énergie de 8.000 foyers, la centrale photovoltaïque de Serpa sera la “plus grande du monde”, selon Piero dal Maso, responsable de la société Catavento, une entreprise d’énergie renouvelable leader au Portugal qui a développé le projet.

Le site de Serpa sera plus puissant que l’actuelle plus grande centrale installée en Allemagne, qui a une puissance de 10 MW (voir ci-dessous…).

    La centrale, dont la construction doit être conclue en octobre, sera opérationnelle dès l’année prochaine. Elle permettra en outre de réduire les émission de gaz à effet de serre d’environ 30 tonnes par an par rapport au combustible fossile.

    Le district de l’Alentejo est appelé à devenir une sorte de technopole de l’énergie, puisque la région doit accueillir près de la commune de Moura une centrale solaire encore plus vaste à la fin de l’année prochaine.

    Avec 350.000 modules photovoltaïques installés sur 114 hectares et une capacité de production de 62 mégawatts, la centrale de Moura sera six fois plus puissante que l’actuelle plus grande centrale au monde installée en Allemagne.


  • · Source ADIT (février), Etats – UnisWorld’s Largest Solar Photovoltaic Project To Be Built In Nevada:

        Las Vegas – Powered by Renewables (PBR) of Nevada announced it will partner with SunEdison of Maryland to develop the world’s largest solar photovoltaic (PV) project in Nevada. The 18 MW (MW) project almost doubles what is currently the world’s largest PV project (10MW) located in Germany.

        PBR and SunEdison will develop a total of 36 MWs of PV projects in Nevada, enough energy to power 36,000 homes. Construction in Clark County is expected to begin in July and at other sites in early 2007.

2005

  • · Source ADIT (mai), Allemagne: Des installations solaires pour tout le monde

L’entreprise Solarstrom AG de Fribourg-en-Brisgau, en commun avec l’entreprise berlinoise Solon, vont installer d’ici la fin de l’année le plus grand champ solaire au monde au nord de Wurtzbourg (nord de la Bavière). Déjà leader mondial de la puissance solaire photovoltaïque installée, l’Allemagne à inauguré cette centrale de près de 250.000 m2 de panneaux sont répartis sur 3 sites pour une puissance allant jusqu’à 10 MW avec 1500 petites centrales solaires, d’une puissance de 7 à 10kW, installées sur une superficie de 77 hectares.

     Chacune de ces 1500 installations photovoltaïques est une unité complete, incluant une surveillance à distance et un raccordement au réseau, qui pourra être achetée par des investisseurs privés.

     L’entreprise Solarstrom a commencé à vendre ces mini-centrales sous le nom “SolarOptimal” au début de la semaine, le terrain, le financement, l’assurance et l’entretien sont inclus.

     Solarstrom et Solon sont présents sur un marché en pleine expansion : l’Allemagne est le numéro un au monde pour les équipements solaires. A la fin de l’année 2004, ce type d’installations représentait en Allemagne une puissance maximale totale installée de 700MW. Grâce au soutien de la loi sur les énergies renouvelables (EEG), elles sont devenues économiquement beaucoup plus rentables. La garantie de subventionnement du courant provenant d’énergie solaire lors des 20 prochaines années valorise fortement le parc à centrales de Arnstein.

 Les modules solaires mis au point par l’entreprise Solon sont montés sur deux axes, ce qui fait qu’ils peuvent suivre le soleil au cours de la journée de la même maniere qu’un tournesol.

     Comparé aux installations solaires fixes, les installations développées par Solon fourniront un tiers de puissance supplémentaire. Pour le directeur de Solon, M. Thomas Krupke, c’est une preuve que la branche de l’énergie solaire est en bonne voie pour être de plus en plus en mesure de concurrencer les producteurs d’énergie plus conventionnelle. Le solaire a pour le moment toujours besoin de la loi sur les énergies renouvelables pour être compétitif (mais le nucléaire a besoin de subventions également sous la forme de ~90% des budgets de la recherche française!… NdlR), mais les coûts ont été réduits de moitié lors des dix dernières années, et l’on prévoit encore la même réduction pour les dix années à venir, explique encore M. Krupke. “Nous deviendrons à partir de cette période des concurrents sérieux sur le marché de l’énergie“.

Contacts:
– SOLON AG – tel : +49 30 81 87 9100 – fax : +49 30 81 87 9110 – email : solonag@solonag.com, http://www.solonag.com
– Solarstrom AG – tel : +49 761 47700 – fax : +49 761 4770 555 – email : mail@solarstromag.de
Source: Suddeutsche Zeitung, 10/05/2005


  • · Sources CLER:
        – Avec 10 MW, la plus grande centrale solaire photovoltaïque opérationnelle à ce jour, se trouve en Bavière. Les 57.600 panneaux sont répartis en trois systèmes: 6,3 MW et deux fois 1,9 MW. Ce projet, mené par Powerlight, a permis la création de plusieurs centaines d’emplois et a été réalisé avec pour objectif la préservation de la beauté ainsi que la qualité environnementale de cette région allemande.

    Pour en savoir plus (site en anglais): http://www.renewableenergyaccess.com/rea/news/story?id=21714

        – Chaque année les records de la plus grande centrale sont battus plusieurs fois.

        Ce mois d’août, l’entreprise de téléphonie espagnole Telefónica a annoncé l’installation sur le toit de ses futurs bureaux madrilènes de 21.000 m2 de panneaux photovoltaïques. Le système atteindra une puissance totale de 3 MWc et sera intégré à un toit vitré de 57 000 m2 dont le communiqué de presse commun de Telefonica et d’Iberdola (assembleur) ne précise pas s’il présente les caractéristiques bioclimatiques requises en Espagne.

        En Californie, Edison International vient d’annoncer un accord avec Stirling Energy Systems qui devrait mener à la construction d’une centrale solaire thermodynamique d’une puissance totale de 500 à 850 MWe. La centrale située à une centaine de kilomètres de Los Angeles comptera 40 unités dish-Stirling chauffées par des concentrateurs paraboliques orientables de 100 m2.
  • Plus d’info:
  • www.iberdrola.com/webcorp/gc/en/html/home/index.htm (communiqué de presse 20/07/2005)
  • www.edison.com/pressroom/pr.asp ?id=5885

2004· Source ADIT:

    La centrale photovoltaïque installée sur le toit du Stade de Suisse, à Berne sera la plus grande centrale solaire au monde intégrée à un stade. Dans une première étape, elle produira 700 MWh pour une surface de 8.000 m2. Puis la capacité passera à 1.300 MWh. Le prix du kWh n’a pas encore été fixé, mais il devrait se situer en dessous de 1 CHF.


  • · Source La lettre du solaire de Mai de Alain Ricaud: Portugal, Baldio das Ferrarias

         Le Portugal, parent pauvre du solaire en Europe avec seulement 1.6 MW installés, pourrait faire un bond dans les statistiques avec la construction d’une centrale de 64 MWc (100 hectares) dans la vallée de  Baldio das Ferrarias dans le sud du pays, zone la plus ensoleillée d’Europe. Les travaux de ce qui sera probablement la plus grande centrale solaire du monde – douze fois l’actuel record détenu par l’Allemagne avec 5 MWc – devraient être achevés en 2009. 

Le projet est réalisé grâce à un accord entre la Direction Générale de l’Energie, l’Agence portugaise d’investissement, la compagnie municipale AMPER-Central Solar et BP Solar Espagne chargé de l’installation. L’investissement initial est de 10 millions € pour un coût global estimé à 250 millions €. Il comprend notamment la construction dune unité de production et d’installation de modules employant 200 ingénieurs, techniciens et ouvriers.

Source: Global Information Network, 16/04/2004


  • · Le plus grand toit photovoltaïque des USA sera mis en service en avril. C’est celui de la Loyola Marymount University, en Californie. Trois des plus grands bâtiments du campus y recevront un total de 7.500m2 de capteurs, soit 723 kW en pointe. Production attendue: 880.000 kWh/an, de quoi alimenter 150 maisons (de jour, bien entendu). Conjointement une protection thermique et anti-UV été réalisée, économisant l’énergie requise pour le chauffage et le conditionnement d’air    (cospp, janv-févr 03, source T-T).

  • · Source ADIT: Japon, la plus grande centrale photovoltaïque du Japon (avril)

    Le Bureau des Eaux de Tokyo a annoncé qu’il a commencé à construire  une centrale photovoltaïque de 1.2MW à l’usine de purification d’eau d’Asaka dans la préfecture de Saitama, pres de Tokyo.

    Cette installation sera la première du Japon à dépasser 1 MW de puissance et elle est programmée pour entrer en opération en 2005.

    Les panneaux solaires seront installés sur les bassins de filtration. En produisant environ 960MWh  par an, l’équivalent de la consommation annuelle de 270 ménages, le Bureau des Eaux compte réduire les emissions de CO2 de 450 tonnes par an et économiser 24 millions de yen (200.000 €) par an.

    Il est prévu d’équiper de cellules photovoltaïques 8 installations de purification des eaux d’ici 2006, générant en tout plus de 5 MW.

Contact: Tokyo Bureau of Waterworks http://www.waterworks.metro.tokyo.jp/eng/index.html

Source: Japan for Sustainability, 28/03/2004

• Source http://www.ecopa ris.org (janvier): La plus grande centrale solaire au monde sera construite près de Leipzig
HAMBOURG (Allemagne), 19 jan (AFP) – La plus grande centrale mondiale d’énergie solaire, selon ses concepteurs, verra le jour fin juillet au sud de de Leipzig, ont annoncé les entreprises parties prenantes au projet lundi à Hambourg.

    Cette centrale, composée de 33.500 panneaux solaires, devrait produire 5 MWh/an, de quoi alimenter en électricité 1800 foyers, ont annoncé les sociétés Shell Solar, basée à Munich (sud), et GEOSOL, basée à Berlin.

    “Cela permettrait de réduire le CO2 de 3.700 tonnes par an“, ont ajouté les concepteurs de la centrale.

    L’Allemagne est actuellement le deuxième producteur mondial d’énergie solaire derrière le Japon, selon le ministère fédéral de l’environnement, même si l’énergie photovoltaïque ne représente que 0,03% de sa production énergétique totale.Source AFP


2003

  • · Source Silence, fév

    La plus grande centrale solaire au monde a été mise en fonctionnement en mai 2003 à Hemau (Bavière). Appartenent à BP Solar, elle délivre 4MW et couvre 35.000m2. Elle doit fournir 3.9MWh/an. Elle a coûté 18.4 millions €. Les investisseurs estiment le temps de retour à 15 ans pour un fonctionnement prévu de 30 ans.