INFORMATION SUR LE NUCLEAIRE


L’uranium français, il vient d’où?!


Source COGEMA

  En France, plus de 70.000 tonnes d’uranium ont été exploitées depuis 1946. Les principaux gisements se situaient dans le Limousin, le Forez, la Vendée et l’Hérault.

    Aujourd’hui, la production a cessé dans la plupart des exploitations minières françaises : dans le contexte économique actuel, les ressources recensées en uranium dans le sous-sol français sont de qualité insuffisante pour pouvoir être exploitées de manière rentable.

    Dès le début des années soixante, les équipes de prospection de COGEMA ont engagé des recherches hors de France : en Afrique, puis en Amérique du nord et en Australie. Plus récemment, depuis l’éclatement de l’ex-URSS, COGEMA développe des activités minières en Asie centrale (Kazakhstan, Mongolie).

    Les succès les plus remarquables ont été rencontrés au Gabon (près de 27.000 tonnes d’uranium découvertes et exploitées de 1960 à 1999) et surtout au Niger (près de 80.000 tonnes d’uranium produites depuis l’origine) et au Canada (près de 25.000 tonnes d’uranium produites depuis l’origine). Au Canada, COGEMA détient des participations substantielles dans deux gisements considérés actuellement comme les plus riches du monde, McArthur River et Cigar Lake.

    COGEMA dispose ainsi de réserves et de capacités de production importantes et diversifiées en uranium. Elles en font un fournisseur compétitif et fiable pour les prochaines décennies.


Dossiers sur le NIGER: – CARTE (source sortir du nucléaire) – Infonucléaire – CRIIRAD – Journalistes-écrivains pour la nature et l’écologie (JNE) – Sortir du nucléaire –


3) QUI PRODUIT QUOI?
Trois pays contrôlent 60% de la production d’uranium

Classement des principaux pays producteurs d’uranium (en tonnes)
RangPaysProduction%
1Canada9.48123
2Australie8.61121
3Kazakhstan6.63716
4Russie3.4138
5Niger3.1558
6Namibie2.8817
7Ouzbekistan2.3005
8Etats-Unis1.8004
9Chine9502
10Ukraine9002
Total Top 1040.12895
Autres1.5724
Production mondiale41.700100

Source: Areva 2007


FUTUR PRODUCTEUR D’URANIUM AU KAZAKHSTAN

Fondée fin 1996, la société a obtenu en 1999 des autorités kazakhes un permis d’exploration et d’exploitation sur le site de Muyunkum, au sud du Kazakhstan.

    KATCO étudie la faisabilité de l’exploitation du gisement d’uranium découvert à l’intérieur de ce permis. Dans ce but, une usine de traitement pilote est en constuction pour produire 100 tonnes d’uranium, sous forme de concentré, par an. Si les résultats de ce test sont favorables, la capacité de production annuelle sera portée dans les 3 prochaines années à 500 ou 1.000 tonnes d’uranium.

    Le Groupe COGEMA
 détient une participation de 45%. L’autre actionnaire principal est l’organisme d’Etat Kazakh KAZATOMPROM (55%).

Source: KATCO
11, Mitina street
480 020, Almaty
Kazakhstan
Tél. : (7) 3272 58 83 04
Fax : (7) 3272 58 26 29


Production d’uranium naturel (Rapport abbuel du CEA; Gazette Nucléaire 1984)

Exploration
     En raison de la conjoncture défavorable qui affecte le marché de l’uranium, l’effort financier consenti, en 1983, par l’ensemble des sociétés minières françaises pour l’exploration de ce métal, a régressé sensiblement, par rapport à celui de 1982. Il demeure toutefois très important.

     En France, cette exploration reste très intense (350 millions de francs environ). Elle est surtout localisée dans les Massifs Central et Armoricain et dans le centre nord du Bassin d’Aquitaine. La surface totale des permis de recherches, accordés et demandés, atteignait 12.917 km2 le 1er janvier 1984. Les résultats des travaux d’exploitation ont compensé les tonnages extraits et ainsi les ressources connues en uranium sont restées à peu près stables, voisines de 120.000 tonnes.

     A l’étranger, les sociétés françaises maintiennent une activité très diversifiée, mais leurs dépenses en 1983 (200 millions de francs) ont diminué de près de 30% par rapport à celles de 1982. (…)

Exploitation
     En France, la production pour 1983 s’élève à 3.271 tonnes d’uranium contenu dans les concentrés (2.859 tonnes en 1982). (…)

     A l’étranger, les opérateurs miniers français détiennent des participations dans de nombreuses sociétés:

· au Niger, dans la Société des Mines de l’Aïr (Somaïr) et dans la Compagnie Minière d’Akouta (Cominak) qui ont respectivement produit 1.400 et 2.000 tonnes d’uranium;

· au Gabon, dans la Compagnie des Mines d’Uranium de Franceville (COMUF) dont la production a atteint 1.042 tonnes;

· au Canada, en Saskatchewan, où Cliff Mining a fourni 700 tonnes à partir des minerais du gisement à forte teneur de Cliff D;

· aux États-Unis, Pathfinder, filiale de Cogéma lncorporated, a produit 800 tonnes.

L’approvisionnement français en uranium à partir de ces sociétés s’est élevé en 1983 à 4.160 tonnes.

Top Health Categories

Top Pages